Posted on

L’intérêt de consommer du poisson

 


On vous recommande de manger du poisson 2 fois par semaine.

Mais quels sont les bienfaits d’en consommer ?


 

 

Le poisson est riche en protéines, c’est un aliment capable de fournir

des matériaux de construction et d’entretien cellulaire à votre organisme.

 

La plupart, sont des aliments pauvres en matières grasses.

Ils permettent d’alléger vos menus et même d’équilibrer vos apports nutritionnels de la journée, voire de la semaine.

 

Il est recommandé d’en consommer deux fois par semaine.

Dont une bonne portion de poisson « gras », qui vous apporte des matières grasses essentiels, indispensables à votre organisme (comme les oméga 3)

 

Ces derniers jouent un rôle dans la prévention des maladies cardiovasculaires en protégeant vos artères

et sont nécessaires au développement et au fonctionnement de la rétine, du cerveau et du système nerveux.

 

Les poissons apportent également des minéraux comme le phosphore (bon pour la mémoire)

et des oligoéléments, comme l’iode, le zinc, le cuivre, le sélénium (très bon antioxydant) et le fluor,

mais aussi des vitamines A, D, E et certaines du groupe B indispensables à la santé.

 

Pour ce qui est de la teneur en cholestérol des poissons, elle est généralement inférieure à celle des viandes.

 

 

 

La diététicienne vous conseille de :

 

  • Alternez la viande, le poisson et les œufs dans une semaine semble très intéressant nutritionnellement pour couvrir vos besoins.
  • Varier les espèces.
  • Privilégier le poisson par rapport à la viande si vous souffrez de certaines pathologies du tube digestif : leur teneur faible en collagène rend leur digestibilité supérieur à celle des viandes (si vous n’ajoutez pas trop de matière grasse et de sauce pour la cuisson);
  • Ajouter des aromates, des herbes et des épices dans vos préparations. La flaveur du poisson étant moins remarquable que celle des viandes.
  • Varier les utilisations : en salade (thon, surimi, truite fumée), en gratin (lasagne poireaux/saumon), en pain et occasionnellement pané.

 

 


Le poisson frais reste un aliment peu consommé, pas toujours facile à acheter et à cuisiner.

Les conserves et le surgelé : restent des produits de bonne qualité et ayant une date de consommation plus longue.

Ces techniques permettent de varier les sources et d’en consommer plus souvent.

N’oubliez pas d’alterner les poisson maigre, semi gras et gras pour disposer de l’ensemble de ces bienfaits.


 

 

Posted on

Les conseils généraux pour tous

 

Pour votre santé, la diététicienne calcule vos besoins nutritionnels en fonction de votre âge,

de votre poids (ou poids idéal), de votre taille et en fonction de votre activité physique.

Elle prend en compte vos goûts, vos habitudes et votre état de santé.

C’est une prise en charge personnalisée.

 

 

Cependant, les recettes, le choix des aliments et les conseils pratiques qui vous sont donnés sur ce site,

le sont aussi conseillés pour les membres de votre entourage.

Parce qu’il est important de manger en famille, avec des amis, et non de se désocialiser.

 

 

 

Chaque jour, il est important de :

 

  •           x      Prendre le temps de faire 3 à 4 repas complets par jour, assis, dans de bonne condition (calme, temps suffisant, …). Et donc : Eviter de sauter des repas.

 

  •           x      Cuisiner léger en commençant par avoir la main légère sur les matières grasses utilisées pour la cuisson des aliments et avec les sauces d’accompagnement.

 

  •           x      Varier votre alimentation. Pour ça, privilégier les fruits et légumes de saison.

 

  •           x      Eviter le grignotage (biscuit, soda, gâteaux, fruits à volonté, …). Pour cela, n’hésitez pas à faire un goûter et/ou une collation.

 

  •           x      Augmenter votre consommation de légumes (frais, surgelé, en conserve).

 

  •           x      Bien respecter les quantités de pain, de féculents, de fruits et de matière grasse que vous a conseillé la diététicienne.

 

  •           x      Limiter votre consommation de sucre et de produits au goût sucré pâtisserie, glace, bonbon, etc

 

  •           x      Limiter votre consommation de produits riches en graisses : frite, charcuterie, plat industriel, sauce, etc…

 

  •           x      Limiter les tentations: faire les courses l’estomac plein et éviter les aliments superflus (gâteaux, chocolats, friandises).

 

  •           x      Surveiller votre poids : une fois par semaine par exemple.

 

  •           x     Avoir une activité physique régulière adaptée à vos possibilités (30 minutes minimum sont conseillées par jour). Elle est vitale pour maintenir un bonne santé !

 

  •           x     Boire suffisamment ! 1.5 litre par jour au minimum. Seule l’eau est indispensable.

 

 

 


Alors mangez mieux et bougez plus !


 

 

Posted on

Choisir ses fruits et ses légumes quand on a un petit budget

 


Fin de mois ou pas, voici quelques astuces pour manger équilibré avec un petit budget !


 

 

Pour avoir une alimentation équilibrée, il faut manger des fruits et des légumes à chaque repas.

Voyons ensemble comment les choisir, sans se ruiner !

 

 

 

Parmi les légumes et les fruits :

 

 

 

                   Attention à vos choix : privilégiez ceux de saison ! Ils permettent de varier vos apports et sont généralement plus abordables.

               x     Si vous allez au marché : en fin de journée, certains commerçants « soldent » les fruits et les légumes qui restent.

               Les grandes surfaces proposent aussi des prix intéressants.

               x     Les fruits ou légumes trop mûrs ou légèrement abîmés peuvent, dans ce cas là, être cuisinés en compote, en ratatouille, en coulis,

               en soupe ou cuits au four.

               x     Achetez en plus grosse quantité (lot, cagette, etc) et cuisinez pour plusieurs jours.

               Avec ceux qui restent : préparez des compotes et des gratins à conserver au congélateur.

               x     Pensez aux surgelés ou aux conserves qui gardent toutes leurs valeurs nutritionnelles. Ils sont souvent moins chers que les

               produits frais (une fois épluchés).

              x     Comparez les prix au kilo.

               x     Préparez un jardin ! Quelques salades achetées en lot, peu d’entretien et une belle économie !

               L’oseille, les épinards, le cardon, les herbes aromatiques, etc : sont des légumes vivaces, qui demandant peu de soins et restent dans

               le potager plusieurs années.

               x     Calculez le rapport qualité/prix : une pomme, une banane, une nectarine… ne sont pas plus chers qu’une crème dessert, qu’un soda

               ou qu’un paquet de gâteau !

 

 

 

 

Posted on

Mon avis sur les « laits » végétaux !


L’offre en boissons végétales ne cesse d’augmenter. De nombreuses personnes s’intéressent à ces produits, les utilisent ou souhaitent les intégrer dans leur alimentation ; comme alternative (partielle ou totale) aux produits laitiers d’origine animale.


 

Les raisons évoquées sont diverses et variées :

  • x   Pour leur goût (amande, riz, châtaigne, coco, …) ;
  • x   Pour des raisons liées aux controverses sur les effets de la consommation du lait de vache sur la santé ;
  • x   En cas de végétarisme.
  • x   Pour leurs propriétés spécifiques
  • x   Pour des motifs variés (éthiques, convictions, intolérances, compléments, diversification alimentaire, allergies aux protéines de lait de vache, …).

 

De même, certaines personnes sont encouragées à utiliser ces boissons par des professionnels de santé, des proches ou par des lectures sur internet.

 


À ce sujet, la diététicienne va donc vous donner son avis ; qui s’appuie sur des recherches approfondies.


 

Tout d’abord, posons les bases : 

  • La dénomination « lait » est définie par la réglementation européenne comme « le produit provenant de la traite d’une ou de plusieurs vaches ». La réglementation française précise que tout lait provenant d’une femelle laitière autre que la vache doit être désigné par la dénomination « lait » suivi de l’indication de l’espèce animale dont il provient : « lait de chèvre », « lait de brebis », « lait d’ânesse », etc

 

  • Concernant les boissons d’origine végétale, seules les dénominations « lait de coco » et « lait d’amande » sont autorisées. Les autres produits doivent porter le nom de « boisson », « boisson à base de … » ou de « jus de … ».

 

Concrètement, qu’est-ce qu’on trouve sur le marché ?

  • Des boissons végétales, à base :
    – de légumineuses : soja ;
    – d’oléagineux : amande, noisette, noix, sésame et noix de coco ;
    – de céréales : riz, avoine, épeautre, blé, kamut, orge, millet, sarrasin ;
    – de chénopodiacées : quinoa, etc.
  • La majorité de ces boissons sont à base de soja ou à base de riz/noix/céréales.
  • Elles associent même plusieurs matières premières (boisson épeautre-riz-noisette par exemple).

 

  • Comme pour le lait d’origine animale, certains produits peuvent être enrichis en nutriments (calcium, acides gras oméga 3, probiotiques, etc.), en matières sucrantes (sucre de canne, maltodextrines, de blé, etc.) ou en arômes (vanille, cacao/chocolat, fraise, etc.).

 

Et qu’en pense la diététicienne ? 

  • Ces « laits » végétaux ont l’avantage de se cuisiner de la même façon que le lait classique (entremet, sauce béchamel, …). Ils peuvent convenir pour varier vos apports, essayer de nouvelles recettes, etc.
  • D’un point de vue nutritionnel, certes, ces laits végétaux sont dépourvus de cholestérol et leurs acides gras sont majoritairement insaturés.
  • En revanche, on ne peut pas les mettre sur un pied d’égalité concernant les apports en calcium, en protéines, en vitamines A, DB2 et B12.

 

 


La diététicienne vous conseille de les adopter, de temps en temps, mais de ne pas les utiliser

pour remplacer totalement vos apports en produits laitiers.


 

 

Retrouvez d’autres articles intéressants à ce sujet 

 

 

Posted on

C’est quoi le Porridge ?


 Vous en avez (peut-être) déjà entendu parler. Le Porridge, c’est tendance !

Mais qu’est-ce que c’est ?


Le Porridge est un plat très ancien.

Pas très présentable, il est servi sous la forme d’une “bouillie” et constitue un plat équilibré riche en céréales !

 

De façon générale, le Porridge est consommé au petit déjeuner. Il peut se cuisiner sur la base de multiples céréales. On utilise généralement de l’avoine, mais l’orge ou le blé sont également d’excellents remplaçants. On y ajoute du sucre (miel, fruits), de l’eau ou du lait.

Même si, la mixture avoine-lait est moins appétissante que nos traditionnelles tartines beurre-confiture, elle occupe la plupart des tables de petit-déjeuner des pays slaves et surtout anglo-saxons.

 

La diététicienne vous donne les avantages à le consommer :

  • 1.   Il a l’avantage d’être savoureux et facile à préparer.
  • 2.   Il rassasie énormément, pour démarrer la journée du bon pied ! Il vous calera jusqu’à midi, permettant ainsi, d’éviter le grignotage et, à long terme, de perdre du poids.
  • 3.   Il est riche en nutriments : en fibres, en protéines, en calcium, en fer, en phosphore, en magnésium et en potassium. Les flocons d’avoines présents dans le porridge sont de vrais alliés santé. Ils vous permettront de faire le plein de bons nutriments dès le matin !
  • 4.   Il est un allié pour les personnes qui ont un régime contrôlé en sodium. Le flocon d’avoine est pauvre en sel, contrairement au pain du petit-déjeuner français.
  • 5.   Il est original et vous pouvez le décliner selon vos envies ! Salés ou sucrés, vous pouvez ajouter n’importe quels ingrédients dans votre porridge ! Vous pouvez aussi jouer sur les laits ou les eaux végétales qui le compose : de riz, d’amande, de chèvre, de coco, …  De nombreux blogs culinaires proposent des recettes, n’hésitez pas à les tester !

 

 

 

Et retrouvez prochainement, comment faire un porridge dans les recettes !