Posted on

Arrêt du tabac et prise de poids, comment faire ?

 


Vous le savez : il n’est pas rare de prendre du poids quand on arrête de fumer, et pour plusieurs raisons.


 

 

La nicotine contenue dans le tabac diminue l’appétit, augmente les dépenses énergétiques et ralentit le stockage des graisses.

A l’arrêt du tabac, vous pouvez donc grossir sans manger plus.

Mais ne culpabilisez pas !

 

De plus, vous pouvez avoir envie de grignoter pour mettre quelque chose « à la bouche » et remplacer la cigarette.

Cela se maîtrise.

 

Enfin, arrêter le tabac, c’est aussi redécouvrir des goûts et les odeurs des aliments.

On peut devenir un peu plus gourmand et apprécier les bonnes choses.

Tant mieux !

 

 

Que faire pour mieux gérer l’arrêt de la cigarette :

Commencez par éviter de vous restreindre à un régime restrictif.

Et si on vous en propose un, fuyez.

Cela risque d’être difficile d’arrêter de fumer et de faire un régime en même temps.

Choisissez plutôt de suivre les conseils de la diététiciennemanger varié, équilibré et de bouger un peu plus.

 

 

Pourquoi bouger ? 

Le poids, c’est aussi une question d’élimination.

Avoir une activité physique permet d’évacuer le stress, de vous faire plaisir, de vous sentir bien dans votre corps.

Même si vous ne pratiquez aucun sport, vous pouvez vous dépenser en utilisant les escaliers (plutôt que l’ascenseur), en descendant du bus ou du métro une station avant votre destination, en bricolant, en jardinant, etc.

 

 

Le conseil en plus de la diététicienne :

Prenez des portions raisonnables et ne vous resservez pas.

Pour profiter pleinement des saveurs des aliments, mais également pour bénéficier au maximum de leurs effets « santé », prenez votre temps pour manger, mâcher.

 

 


Pour une prise en charge plus complète : prenez rendez-vous avec la diététicienne nutritionniste.

Elle va savoir vous donner des conseils personnalisés et adaptés à votre mode de vie.


 

Posted on

Les 5 erreurs alimentaires les plus fréquentes !

 


C’est un fait, de nos jours, votre alimentation est de moins en moins équilibrée.

Diversité alimentaire, manque d’informations, diminution du temps accordé aux repas ou à la préparation de ceux-ci, etc. 


Après plusieurs consultations, la diététicienne a regroupé les 5 erreurs alimentaires les plus fréquentes ;

afin de vous aider à les éviter !

 

 

  • Vous consommez trop d’aliments gras :
  • Hamburger, frites, pizza, chips, sauces, viennoiserie, etc.
  • Ce sont des aliments qui n’existaient pas autrefois.
  • Ils se sont développés et cela explique la progression du surpoids et de l’obésité ; à notre époque.

 

  • Vous consommez trop de calories par jour :
  • Beaucoup de gens mangent trop par rapport à leurs besoins.
  • Du coup, ils prennent du poids.
  • Difficile de savoir quoi manger et en quelle quantité. 
  • Pour cela, prenez rendez-vous avec la diététicienne.

 

  • Vous consommez trop d’aliments sucrés :
  • Gâteaux, pâtisseries, coca, sodas, sucettes, barre de céréales, sirops, etc. 
  • Les aliments sucrés ne sont pas indispensables.
  • Ils peuvent être consommé occasionnellement, en petite quantité.
  • Pour savoir quand les consommer, faites le point avec la diététicienne.

 

  • Vous ne consommez pas assez de féculents :
  • Biscotte, pain, pâte, riz, pomme de terre, lentilles, etc. 
  • Les féculents doivent être présent à chaque repas !
  • Ils sont généralement remplacés, à tord, par des produits industriels ou par des produits sucrés !
  • Même parfois, totalement exclus de votre alimentation !

 

 


La diététicienne vous donnera des astuces et des conseils personnalisés pour corriger totalement

ces petites erreurs alimentaires qui sont souvent la raison d’un surpoids ou d’un déséquilibre alimentaire.

Durant les consultations, n’hésitez pas à poser vos questions.

Vous pouvez aussi participer à des ateliers sur les différents groupes d’aliments afin de mieux les connaître.


 

 

Posted on

Les bénéfices de cuisiner avec votre enfant


Cuisiner ensemble, c’est bénéfique, et ça, pour plusieurs raisons !

La diététicienne vous encourage et le faire et elle va justement vous détailler pourquoi !


 

 

En général, les enfants aiment bien cuisiner. Cette activité éveille même leur curiosité.

Et l’avantage, c’est que cela permet de passer du temps, en famille : en favorisant la discussion et la complicité.

 

 

 

Les bénéfices en termes d’alimentation. 

 

Selon son âge, votre enfant comprendra :

  •     1.      comment écraser une banane.
  •     2.     comment égoutter les pâtes.
  •     3.     comment est préparé un plat !
  •     4.     quels ingrédients sont utilisés.
  •     5.     etc.

 

Il va donc se familiariser avec les aliments, avec les différents modes de cuisson et les ustensiles de cuisine !

 

Et pour ne pas que l’enfant se décourage :

Proposez-lui des tâches à la hauteur de ses capacités.

Il faut donc bien choisir les recettes qui seront préparées en fonction des manipulations requises.

 

 

 

Les bénéfices en termes de développement personnel.

 

Votre enfant va petit à petit :

 

  •     1.      accepter plus volontiers de goûter un légume ou un fruit qu’il aura lui-même cuisiné … et peut être même acheté ou cueilli dans le jardin !
  •     2.     user d’imagination. Il va surement vouloir choisir des aliments (pour leur côté ludique ou coloré) et peut être même vous demander des petits livres de recettes.
  •             Cela pourrait d’ailleurs renforcer ses capacités de lecture et d’écriture.
  •     3.     augmenter sa capacité à se concentrer et à s’organiser.
  •     4.     apprendre à mesurer les ingrédients, ce qui contribue à améliorer ses compétences en mathématiques.
  •     5.     adopter de bonnes habitudes alimentaires pour toute la vie.
  •     6.     développer son autonomie et apprendre à se faire confiance en cuisine.

 

 

 

Vous l’avez donc compris,

 

Vous allez donc :

 

  •     1.      lui transmettre un intérêt pour la cuisine.
  •     2.     développer ses connaissances.
  •     3.     mettre votre enfant en contact avec des aliments peu transformés et donc l’habituer à avoir une alimentation saine.

 

 

 

 

À ce propos, retrouvez prochainement :

 

 

Posted on

Boire encore plus dans certaines situations

 

 


Il est parfois indispensable de boire plus de 1,5 litre d’eau par jour.

Et la diététicienne va justement vous expliquer pourquoi !


 

En cas de forte chaleur : 

Lorsqu’il fait chaud, vous avez tendance à transpirer plus, et donc, à éliminer plus d’eau que d’habitude.

Que ce soit l’hiver dans votre appartement surchauffé ou pendant l’été : buvez beaucoup !

La diététicienne vous recommande 1.5 à 2 L d’eau par jour, au minimum.

Et retrouvez un article intéressant à ce sujet, en augmentant les quantités : comment boire 1 à 1.5 litre d’eau par jour.

Vous pouvez aussi consommer des soupes froides (gaspacho de tomate, courgette, etc), des smoothies pas trop sucrés

ou des bouillons tièdes ou glacés qui, de par leurs apports en sels minéraux, permettront d’éviter la déshydratation.

 

En cas de fièvre : 

Que vous soyez adulte, adolescent ou plus âgé, vous êtes concernés. Et notamment les nourrissons et les bébés !

Lorsque vous avez de la fièvre, la température de votre corps augmente.

Vous avez chaud, vous transpirez et vous vous déshydratez.

Il est alors important de boire de l’eau régulièrement dans la journée, et par petite gorgée.

 

 

En cas de trouble du transit ou de vomissements :

Diarrhée, constipation, gastro-entérite, intoxication alimentaire…

Malade, stressé ou en cas de prise de diurétiques ou de laxatifs : vos pertes en eau augmentent. 

Il faut donc les compenser et pour cela, créez de petits rituels : un verre d’eau au levé, après chaque lavage des mains, en cuisinant ou toutes les heures par exemple !

 

 

En cas d’activité physique :

En été, avec la chaleur, vous allez transpirer plus que d’habitude et vous déshydrater.

De la même manière, en hiver dans des gymnases ou dans des salles surchauffées.

Prenez une grande bouteille d »eau dans votre sac de sport et profitez des temps de pause pour aller la chercher !

 

 

 

Posted on

Choisir ses féculents quand on a un petit budget

 


Fin de mois ou pas, voici quelques astuces pour manger équilibré avec un petit budget !


 

 

Pour avoir une alimentation équilibrée, il est recommandé de manger des féculents à chaque repas !

Voyons ensemble comment les choisir, sans se ruiner !

 

 

 

Parmi les féculents :

 

 

Les pâtes, le riz, les pommes de terre, les lentilles, la semoule, etc sont des aliments de base pour préparer des plats tout simples, pas chers (moins d’ 1 euros le kilo) et qui plaisent à tous le monde, même aux enfants. 

 

               x     Consommez des pommes de terre, nature, vendues en filet. Elles se conservent très bien, longtemps et sont très économiques. 

               x     Évitez par contre, les préparations industrielles (purée, pomme dauphine, frites). Vous allez payer plus cher en prix et en matière grasse.  

               x     Consommez des pâtes : choisissez-les sèches. Les pâtes fraîches sont généralement plus chères. 

               x     Privilégiez les « maxi format » ou les ventes en lots. Au kilo, le prix diminue toujours. 

               x     Eviter au maximum les produits industriels à réchauffer (mélanges de céréales, riz express, nouilles, pâtes farcies, gratins, cassoulet,

               xravioli à la tomate, burritos, fajitas, pizza…). Le prix est multiplié par deux (si ce n’est pas plus) et ces produits sont généralement gras,

               x salés et/ou sucrés. 

               x     Limitez les sauces d’accompagnement (sauce bolognaise, mayonnaise, …). C’est ce qui augmente considérablement la note et

               x l’apport calorique du repas.

               xAjoutez un peu de fromage râpé ou encore des épices (curry…), des herbes (basilic…), de l’ail, des oignons…

               xAjoutez même des petits morceaux de légumes cuits ou crus qui vous restent du repas de la veille, et/ou faites des sauces avec

               x de légumes trop murs.

               x     Si vous en cuisinez trop : optez pour des salades composées, pour un pain perdu ou un pain de poisson. 

               x     Consommez des légumes secs, peu onéreux, riches en protéines et en fibres. Ils sont bons marchés et permettent de

               x varier votre alimentation.

               x     Consommez du pain ou du pain de mie mais évitez les biscottes, les petits pains suédois : qui sont moins nourrissants et plus excessifs.

               x     Fuyez les packaging attractifs, colorés et ludiques. Optez pour la simplicité. C’est moins rigolo mais vous y gagnerez sur le prix.

 

 

Posted on

Comment boire 1 à 1.5 litre d’eau par jour ?

 


Vous savez qu’il est important de boire de l’eau mais les apports sont souvent insuffisants par rapport aux recommandations.


 

 

 

La diététicienne vous préconise de boire, au minimum, 1 à 1.5 litre d’eau par jour, soit 6 à 9 verres.

 

 

Pour cela, il est conseillé de :

 

1.   Instaurer des rituels. Vous pouvez boire un verre d’eau en vous levant, tous les matins, ou en arrivant au travail. Vous pouvez prendre un thé vers 16 h et savourer une tisane avant de vous coucher par exemple.

 

2.   Faire de l’eau : l’unique boisson de vos repas (petit déjeuner, déjeuner, dîner). Cependant, si vous avez souvent des problèmes de digestions, évitez de boire pendant les repas. Buvez 30 minutes avant de passer à table, tout au long de la journée et avant de vous coucher.

 

3.   Boire par petite gorgée. Plus régulièrement, vous ne manquerez pas d’être déshydraté.

 

4.   Eviter les températures trop froides ou trop chaudes qui peuvent provoquer des ballonnements, des crampes d’estomac et vous pousser à limiter votre consommation d’eau. Privilégiez donc les températures ambiantes.

 

5.   Avoir une bouteille ou une gourde d’eau sous la main. Chez vous, posez une carafe d’eau sur la table ou mettez une bouteille dans votre salle à manger. Il faut qu’elle soit en vue. En déplacement, glissez-la dans votre sac à dos ou à main. Au travail, gardez-en une sur votre bureau.

 

6.   Varier les plaisirs. Pour vous hydrater, vous pouvez aussi opter pour un café, un thé ou des tisanes, de préférence non-sucrés. Évitez cependant de consommer de l’alcool, des sodas (même light) et des eaux aromatisées sucrées.

 

7.   Et surtout, ne pas attendre d’avoir soif ! Comme vous l’avez déjà lu, la sensation de soif est le signal d’alarme de votre corps, indiquant qu’il est déjà en déshydratation.

 

 

 


L’eau du robinet est la moins chère et tout à fait satisfaisante pour protéger votre santé.

En France, elle est traitée et contrôlée. Et c’est pourquoi, elle peut être bue chaque jour, en toute sécurité !


 

 

 

Retrouvez un article intéressant à ce sujet : l’importance de boire plus d’eau ! 

 

 

 

Posted on

Prudence avec certains fruits cet été

 


Cerises, pêches, nectarines, melon, abricots bien mûrs, et oui, en été, la tentation est grande !

Et ce serait malsain de s’en priver !

Les fruits font partie d’une alimentation équilibrée : il faut en consommer.


 

 

 

Cependant, voici quelques petites erreurs à éviter : qui peuvent provoquer une hyperglycémie (en cas de diabète) et même une prise de poids.

 

  •       x    Ne pas prendre un fruit en entrée et au dessert : choisissez l’un ou l’autre.
  •       x    Évitez de doubler, voire de tripler vos portions : il faut rester raisonnable sur les quantités.
  •       x    Évitez de mettre du sucre dans vos salades de fruits maison : en été, les fruits sont généralement bien mûrs et bien goûteux.
  •       x    Évitez les cocktails de fruits à répétition : ils sont souvent très riche en sucre et en alcool.
  •             Vous pouvez prendre 1 cocktail (occasionnellement, pour vous faire plaisir) et continuer le reste de la soirée, avec de l’eau.
  •       x    Limitez les jus de fruits : ils sont moins rassasiants que ceux entiers et les quantités servies sont parfois excessives.

 

 

Les petits conseils en plus, de la diététicienne :

  •       x    Variez vos apports, quelques fruits sont plus sucrés que d’autres. Un article sera bientôt disponible sur « qu’est-ce qu’une portions de fruit ».
  •       x    Consommez votre fruit, de préférence, en fin de repas.
  •             Surtout s’il a un index glycémique élevé : melon, pastèque, dattes, raisins secs, abricots au sirop, banane mûre, jus de raisin, etc.
  •       x    Dans le cas où vous voulez manger votre fruit en collation: accompagnez-le avec un yaourt nature ou un fromage blanc.

 

 

 

Posted on

Choisir ses produits laitiers quand on a un petit budget

 


Fin de mois ou pas, voici quelques astuces pour manger équilibré avec un petit budget !


 

 

Pour avoir une alimentation équilibrée, il est recommandé de manger 3 produits laitiers par jour.

Voyons ensemble comment les choisir, sans se ruiner !

 

 

 

Parmi les produits laitiers :

 

 

 

               x     Le lait est l’aliment qui bénéficie du meilleur rapport qualité/prix. Il peut être bu nature ou intégré dans des préparations

               salées ou sucrées.

               x     Pour un même apport en calcium, le lait est moins cher que la plupart des autres produits laitiers.

               x     Même si c’est moins pratique, choisissez les briques plutôt que les bouteilles. L’emballage augmente le prix du produit final.

               x     Privilégiez les yaourt ou les fromage blanc nature, bien moins chers que les préparations aromatisées ou aux fruits du commerce.

        x     Ajoutez une compote, quelques fruits secs ou des morceaux de fruits frais pour apporter plus de goûts.

               x     Évitez les portions individuelles. Plus vous achetez en grosse quantité et plus le prix au kilo diminue. Comparez les prix au kilo.

               x     Les produits laitiers au lait de vache sont généralement deux fois moins chers que ceux au lait de chèvre, au soja, etc.

               x     Parmi les fromages, privilégiez ceux à pâtes dures (emmental, comté, …) qui sont les plus riches en Calcium.

        x     30 g d’emmental = 270 mg de calcium ; alors que 30 g de camembert = 130 mg de calcium.

        x     Il vous faudra en consommer moins pour couvrir vos apports calciques de 900 mg par jour.

               x     Évitez les fromages fondus et les fromages à tartiner (Kiri, vache qui rit, ail et fines herbes, … ) qui sont pauvres en Calcium.

 

 

 

 


Les produits laitiers sont riches en protéines, en calcium et en matière grasse.

Ils permettent de couvrir vos besoins nutritionnels, indispensables à votre organisme !


 

 

 

Posted on

Les conseils généraux pour tous

 

Pour votre santé, la diététicienne calcule vos besoins nutritionnels en fonction de votre âge,

de votre poids (ou poids idéal), de votre taille et en fonction de votre activité physique.

Elle prend en compte vos goûts, vos habitudes et votre état de santé.

C’est une prise en charge personnalisée.

 

 

Cependant, les recettes, le choix des aliments et les conseils pratiques qui vous sont donnés sur ce site,

le sont aussi conseillés pour les membres de votre entourage.

Parce qu’il est important de manger en famille, avec des amis, et non de se désocialiser.

 

 

 

Chaque jour, il est important de :

 

  •           x      Prendre le temps de faire 3 à 4 repas complets par jour, assis, dans de bonne condition (calme, temps suffisant, …). Et donc : Eviter de sauter des repas.

 

  •           x      Cuisiner léger en commençant par avoir la main légère sur les matières grasses utilisées pour la cuisson des aliments et avec les sauces d’accompagnement.

 

  •           x      Varier votre alimentation. Pour ça, privilégier les fruits et légumes de saison.

 

  •           x      Eviter le grignotage (biscuit, soda, gâteaux, fruits à volonté, …). Pour cela, n’hésitez pas à faire un goûter et/ou une collation.

 

  •           x      Augmenter votre consommation de légumes (frais, surgelé, en conserve).

 

  •           x      Bien respecter les quantités de pain, de féculents, de fruits et de matière grasse que vous a conseillé la diététicienne.

 

  •           x      Limiter votre consommation de sucre et de produits au goût sucré pâtisserie, glace, bonbon, etc

 

  •           x      Limiter votre consommation de produits riches en graisses : frite, charcuterie, plat industriel, sauce, etc…

 

  •           x      Limiter les tentations: faire les courses l’estomac plein et éviter les aliments superflus (gâteaux, chocolats, friandises).

 

  •           x      Surveiller votre poids : une fois par semaine par exemple.

 

  •           x     Avoir une activité physique régulière adaptée à vos possibilités (30 minutes minimum sont conseillées par jour). Elle est vitale pour maintenir un bonne santé !

 

  •           x     Boire suffisamment ! 1.5 litre par jour au minimum. Seule l’eau est indispensable.

 

 

 


Alors mangez mieux et bougez plus !


 

 

Posted on

Choisir ses fruits et ses légumes quand on a un petit budget

 


Fin de mois ou pas, voici quelques astuces pour manger équilibré avec un petit budget !


 

 

Pour avoir une alimentation équilibrée, il faut manger des fruits et des légumes à chaque repas.

Voyons ensemble comment les choisir, sans se ruiner !

 

 

 

Parmi les légumes et les fruits :

 

 

 

                   Attention à vos choix : privilégiez ceux de saison ! Ils permettent de varier vos apports et sont généralement plus abordables.

               x     Si vous allez au marché : en fin de journée, certains commerçants « soldent » les fruits et les légumes qui restent.

               Les grandes surfaces proposent aussi des prix intéressants.

               x     Les fruits ou légumes trop mûrs ou légèrement abîmés peuvent, dans ce cas là, être cuisinés en compote, en ratatouille, en coulis,

               en soupe ou cuits au four.

               x     Achetez en plus grosse quantité (lot, cagette, etc) et cuisinez pour plusieurs jours.

               Avec ceux qui restent : préparez des compotes et des gratins à conserver au congélateur.

               x     Pensez aux surgelés ou aux conserves qui gardent toutes leurs valeurs nutritionnelles. Ils sont souvent moins chers que les

               produits frais (une fois épluchés).

              x     Comparez les prix au kilo.

               x     Préparez un jardin ! Quelques salades achetées en lot, peu d’entretien et une belle économie !

               L’oseille, les épinards, le cardon, les herbes aromatiques, etc : sont des légumes vivaces, qui demandant peu de soins et restent dans

               le potager plusieurs années.

               x     Calculez le rapport qualité/prix : une pomme, une banane, une nectarine… ne sont pas plus chers qu’une crème dessert, qu’un soda

               ou qu’un paquet de gâteau !

 

 

 

 

Posted on

L’importance de prendre un bon petit-déjeuner

 

On ne vous le répétera jamais assez, pour démarrer du bon pied, il faut petit-déjeuner ! 

Dès votre réveil, vous avez besoin de vous hydrater, de recharger vos batteries pour vous sentir d’attaque, pour affronter les épreuves de la journée et pour vous faire plaisir aussi !

Ce premier repas est bien souvent pris sur le pouce ou même inexistant. Ce serait une erreur de croire qu’il vous permettra de perdre du poids ou d’équilibrer votre ration alimentaire. Au contraire, c’est le coup de pompe assuré dans la matinée et une excuse pour craquer sur les viennoiseries que le collègue de boulot à gentiment acheté avant de venir travailler. « Puisque je n’ai pas petit déjeuner, je peux craquer ». Sauf que vous avez oublié que c’est 2 fois plus calorique, qualitativement moins intéressant en terme de santé et que vous aurez vite fait de vous retrouver avec un petit bidon avant l’été !

 

 

Penchons-nous ensemble sur la réelle composition d’un petit déjeuner sain et équilibré.

 

Il vous faut :

Une boisson : thé, café, cacao, …

C’est comme vous préférez. Je vous recommande d’éviter d’ajouter du sucre et d’opter pour du cacao sans sucre.

Des sucres lents : Flocons d’avoine, biscottes, céréales ou pain (aux céréales, de seigle, complet) à accompagner avec un peu de beurre et/ou un peu de confiture. 

Un laitage : lait, yaourt, fromage blanc, faisselle, petit suisse ou même une portion de fromage.

C’est un apport en protéine et en calcium indispensable à tout âge. Privilégier les laitages nature, à mélanger avec votre fruit coupé en morceaux ou avec une compote par exemple.

Un fruit : frais, sec, en compote sans sucre ajouté, en smoothie ou en jus.

Privilégier les fruits de saison pour faire le plein de vitamines et de minéraux. Cela vous permettra aussi de varier les plaisirs, les goûts et les textures ! Un petit fruit (pomme, kiwi, abricot, orange, …) est un apport à privilégier le matin. Riche en fibre et en eau, il facilitera votre transit.

 

Manque de temps ?

La meilleure chose à faire, reste de prévoir votre petit déjeuner le soir pour le lendemain ! Installez votre bol, votre cuillère, votre fruit et votre sucre lent (flocons d’avoine, céréales, pain, …). Il ne vous restera plus qu’à sortir votre laitage du réfrigérateur et ce n’est pas ce qui prend le plus de temps !

 

Manque d’appétit ?

Au lever, l’appétit n’est pas toujours au rendez-vous mais votre corps a besoin de carburant pour démarrer. Essayez au moins de boire un thé, un café ou une boisson chaude non sucrée (lait). Emportez une collation équilibrée, facile à manger, à l’occasion d’une vraie pause au bureau.

1 clémentine, 4 biscuits secs, 1 yaourt à boire, ainsi qu’une bouteille d’eau ou un thermos de thé ou de café chaud !

 

Petit mangeur du matin ?

Diviser ce premier repas en deux temps. Par exemple, un café au lait et des tartines chez vous, et votre fruit dans la matinée. Ce dernier vous permettra de calmer une éventuelle fringale, une ou deux heures avant le déjeuner. Clémentine, petite pomme ou mandarine, … se glisse facilement dans la poche de votre veste. Le principal risque à éviter, c’ est de multiplier les collations.

 

 

A ce sujet, retrouvez d’autres articles qui pourront  vous intéresser !